Adresses Chroniques

Marathon gastronomique en Bordelais

2 décembre 2008
pudlo1
Quel beau métier que celui de critique gastronomique… Le temps d’une journée, My Little Spoon s’est faite toute petite et s’est glissée dans la sacoche de Mister P., célèbre journaliste gastronomique pour un grand hebdomadaire national. Et l’homme est de taille ! Sa réputation le précède et les restaurateurs bordelais étaient tout en émoi à l’idée de sa venue. Certains ont même ouvert leur établissement exprès pour lui. Pas impressionnée pour un sou, notre petite cuillère l’a trimballé pendant 2 jours dans son beau carrosse, une AX (presque) flambant neuve ! Heureusement, l’homme n’a pas été très regardant. Résultat : un vrai marathon gastronomique. 130 km, 18 restaurants et 5 boutiques gourmandes plus tard, Mister P. a repris son train vers de nouvelles aventures.

La méthode P.

Visiter le plus d’adresses possibles en un temps record nécessite une méthode bien rodée. Il s’agit de ne pas perdre de temps et d’aller tout de suite à l’essentiel. Point de manières avec Mister P. : il entre dans un restaurant, esquisse un salut, ouvre son Mac, demande à voir la carte, pose deux ou trois questions au propriétaire tout émoustillé derrière son comptoir, et rédige son article en 10 minutes. Pendant ce temps-là, le photographe photographie et la pauvre attachée de presse tente l’impossible pour détendre le propriétaire (en tout bien tout honneur).
Cette méthode expéditive et le peu de sympathie émanant du personnage au premier abord, pourraient être mal perçues. Soyons indulgents pour ce manque de tact… c’est finalement assez fastidieux d’enchaîner restaurant sur restaurant, la plupart du temps sans même goûter la cuisine. Cela ne l’empêche pas d’avoir l’oeil et de récompenser ceux qui le méritent par une bonne critique, histoire de leur donner un petit coup de pouce au décollage.

Le Top 3 de My Little Spoon

Tout en assurant avec brio sa mission originelle, My Little Spoon n’a pas manqué de prêcher pour sa paroisse et a noté 2 ou 3 adresses intéressantes.

Le ptit nouveau : Le Comptoir d’Ornano

William Pencolé, l’ancien du Bistroy de Bouliac, a monté sa propre affaire rue d’Ornano. Le quartier est un peu désert, hormis les soirs de match, mais cela vaut le coup de sortir de Saint-Pierre ou des Chartrons (surtout que le tram A passe juste devant). Il propose une cuisine de saison semi gastronomique, privilégie les produits de haute qualité et revoit sa carte toutes les 3 semaines environ, quand, dit-il, il se « lasse de cuisiner les mêmes plats ». Il faut dire qu’il est seul en cuisine et que ce n’est pas facile de débuter à Bordeaux, surtout en étant aussi excentré. A noter également : chaque lundi, il organise « Les Lundis du Comptoir », soirées thématiques autour d’un produit, d’un vin, d’un événement.
Le Comptoir d’Ornano, 227 rue d’Ornano – 33000 Bordeaux – Tel 05 56 98 43 63

La personnalité : Jean-Paul Barbier, Le Lion d’Or à Arcins

Sur la route du Médoc, entre Margaux et Lamarque, le Lion d’Or accueille le chaland depuis plusieurs dizaines d’années. Quiconque a déjà visité l’établissement n’a pas pu oublier le patron, Jean-Paul Barbier. Il est d’ailleurs connu pour son franc parler, sa générosité et son caractère bien trempé. L’un de ceux qui ont déjà dû être invité plus d’une fois par Petitrenaud dans ses Escapades. Pour resituer le personnage, notre photographe l’a immortalisé avec un lièvre dans une main et un faisan dans l’autre. Sur ses origines, pas de doute : il est bien médocain. Il dit d’ailleurs avec justesse « qu’il faut trois étages au caveau pour faire un médocain » ! L’homme est fidèle au poste, il n’a jamais manqué un service, c’est comme ça qu’il a réussi à fidéliser sa clientèle et à se bâtir une solide réputation.
Après le coup de feu, il arrive qu’il vienne souffler un moment en s’asseyant à votre table, pour causer un brin. Et s’il verse du Grand Cru Classé dans son verre d’eau, ne soyez pas choqué ! Il a juste soif. Quand on a grandi dans le Médoc, on a eu tout le loisir, dès l’enfance, de remplacer le sirop par un peu de vin rouge.
La Maison n’est pas nouvelle et l’on parle aujourd’hui d’une véritable institution. Mais au-delà de la cuisine elle-même (pourtant magnifique : produits de saison, gibier, viande de qualité et cave d’exception), le Lion d’Or est avant tout un LIEU. Jean-Paul Barbier y met toute son âme et toute son énergie, pour que l’on se sente bien chez lui et que l’on y revienne très vite. My Little Spoon a quand même adoré le Croustillant feuilleté Aspies de pommes et crème Calvados… un délice !
Le Lion d’Or, route de Pauillac – 33460 Arcins en Médoc – Tel 05 56 58 96 79

L’ambiance « american vintage » : Le Café Gourmand

Jean-Philippe et Cécile Martinot ont repris cette brasserie des Grands Hommes anciennement tenue par Bruno Oliver. La situation est excellente, la déco est sympa, la clientèle assez branchée et la cuisine simple et gourmande. On y déguste de fabuleux hamburgers et les desserts…miam… sont faits par Thierry Lalet. Le patron défend une BONNE cuisine américaine, saine et simple. Et pas d’hésitation à emmener vos enfants au Café Gourmand : ils pourront laisser parler leur imagination sur un grand tableau noir, pendant que vous papoterez avec vos copines, avant d’aller faire un peu de shopping dans les boutiques alentour.
Le Café Gourmand, 3 rue Buffon – 33000 Bordeaux – Tel 05 56 79 23 85 (crédit photo Laurence Cissé)

Articles recommandés

Aucun commentaire

Laisser un commentaire